Recherche avancée   

 
 

20 ans de faits divers

Di Marco a illustré pendant plus de vingt ans les faits divers les plus surréalistes comme les plus ...

 

Angelo Di Marco

Né en 1927, Angelo Di Marco est connu pour ses dessins, parus dans la presse parisienne (affiches choc, illustrations de faits réels et insolites) et la plupart des grands hebdos, mensuels et quotidiens français (France Soir, Radar, France-Dimanche, L'Evènement du Jeudi, Détective...)
Son style hyperréaliste, sa mise en scène, le choix des angles, l'expression des personnages ont l'avantage sur la photo d'être présents au moment du drame. Le spectateur est ainsi amené à participer à l'action et à en imaginer la suite logique et implacable. L'image de Di Marco montre le moment du suspense qui précède d'une demi-seconde le geste fatal. Le message passe d'autant mieux que tout cela n'exclut pas une note d'humour narquois. DI Marco n'a pas seulement illustré le drame, il aussi donné dans l'atmosphère sentimentale et romantique à travers la presses du coeur, le roman, la BD et la TV. Attiré par le réalisme et l'introspection à laquelle il s'adonne dans ses oeuvres, Di Marco, maître du genre, traduit par l'expression aiguë des visages, le bouleversement intérieur qui anime ses personnages.
Tantôt dans la peau de la victime, tantôt dans celle du tueur, il change de camp à volonté. Parfois même, il joue les sauveurs. Ainsi, en 1959, c’est grâce à un de ses portraits- robots qu’un meurtrier a pu être identifié: «On est allé à la PJ et, pendant trois heures, la voisine de palier de la victime m’a décrit le type qu’elle avait entrevu. On a publié le portrait à la une de Détective et, peu après, le gars a été arrêté, explique-t-il. Maintenant, il y a les simulations sur ordinateur. Mais à l’époque, c’était pas mal, non?»
A Troyes, un musée DI Marco a ouvert ses portes et expose ses oeuvres.