Recherche avancée   

 
 

J'aime pas les gens qui se prennent pour

Qui sont ces gens qui se prennent pour… Et pourquoi ? Par orgueil, par méchanceté, parce qu'ils sont ...

 

Florence Cestac

Florence Cestac a dirigé durant vingt ans les éditions Futuropolis (elle raconte son histoire éditoriale dans un livre publié chez Dargaud). Parallèlement, elle crée le personnage d’Harry Mickson : ce rejeton illégitime de Mickey Mouse, dont les BD se publient dans À Suivre, Métal Hurlant et Charlie hebdo.
Elle reçoit en 1989 l’Alph’art de l’humour d’Angoulême pour Les Vieux Copains pleins de pépins. En 1997, elle récolte un deuxième Alph’art de l’humour pour Le Démon de midi, hilarante tragédie post-conjugale. Ce chef-d’œuvre d’humour vache, désarmant de franchise, est adapté au théâtre par Michèle Bernier et Marie Pascale Osterrieth, dans une pièce qui connaît un énorme succès. En 2000, Florence Cestac reçoit le Grand Prix de la ville d’Angoulême, en 2002, elle publie La Vie d’artiste (autobiographique) et en 2004, Super Catho sur un scénario de René Pétillon (une enfance catho dans la Bretagne des années cinquante). En 2005, alors que Le Démon de midi est porté à l’écran, elle lui donne une suite finement intitulée Le Démon d’après midi. En 2009, elle publie un ouvrage avec Jean Teulé sur la vie de Charlie Schling.

le site de Florence Cestac