Recherche avancée   

 
 

Aux frontières de l'Europe

« Une vraie frontière, avec des barreaux, des barbelés, la police qui fouille tes bagages et contrôle ...

 

Pô, le roman d'un fleuve

Un voyage à travers le plus grand fleuve d'Italie, mené par l’écrivain italien Paolo Rumiz en compagnie ...

 

Le Phare, voyage immobile

Paolo Rumiz a reçu le prix Nicolas Bouvier 2015 pour son ouvrage Le Phare, voyage immobile le ...

 

L'ombre d'Hannibal

« Combien pèsent les cendres d’Hannibal ? se demandaient les Romains à la fin de la deuxième ...

 

Paolo Rumiz

Paolo Rumiz est considéré comme le plus grand écrivain-voyageur italien d’aujourd’hui. Il est né à Trieste, ville qui après avoir fait partie de l’empire austro-Hongrois est devenue italienne à la fin de la Première Guerre mondiale. En 1945, elle est occupée par les partisans yougoslaves. En 1947, qui est aussi la date de naissance de Paolo Rumiz, le traité de Paris crée le territoire libre de Trieste, sous la protection de l’Onu, administré par les Américains et les Anglais d’un côté et les Yougoslaves de l’autre, avant de redevenir italienne en 1954. Il était donc fatal que ses voyages sans cesse explorent les frontières, se tournent vers les territoires oubliés. Spécialiste mondialement reconnu de l’Europe des Balkans et du Danube, il a suivi la chute du communisme, de la Hongrie à la Roumanie, étudié la montée des populismes en Europe, et couvert tous les conflits nés de l’éclatement de la Yougoslavie pour la Repubblica, où il est grand reporter. Il collabore également à El Piccolo, quotidien de Trieste. Il a écrit une douzaine de livres, dont beaucoup sont des best-sellers. Il a reçu en 1993 le prix Hemingway pour ses textes sur le conflit en Bosnie.
Aux Frontières de l’Europe
, qui n’a pas encore été édité en Italie, est son premier livre publié en France.