Recherche avancée   

 
 

Le vide et le plein

La découverte d’inédits de Nicolas Bouvier, le plus grand écrivain voyageur de ce temps, objet ...

 

Le Japon de Nicolas Bouvier

À partir de 1955, peu après le périple qui l’a mené de Genève à Ceylan, Nicolas Bouvier effectue de ...

 

L'oeil du voyageur

En 1953, Nicolas Bouvier quitte l’université et part pour un long voyage sans idée de retour : ...

 

Nicolas Bouvier

NICOLAS BOUVIER (1929-1998)

1929 - Né à Genève en  Suisse.

1952-Rencontre Ella Maillart pour lui demander des avis sur la route Genève - Madras qu'elle avait faite à deux reprises.

Juin 1953 - Etudiant Suisse part sans projet sans retour de Genève à Ceylan. Il prendra des notes dans ses carnets tout le long de ce voyage qui lui serviront dans L'Usage du Monde et  Le Poisson-Scorpion.

1956-Premier voyage au Japon en solitaire.

1963-Première publication de L'Usage du monde dont les textes sont agrémentés de dessins à l'encre de Thierry Vernet. C'est son voyage de Belgrade au Nord de l'Afghanistan.

1964-Deuxième voyage au Japon avec sa femme.

1967-Publication de Japon , analyse d'un territoire et d'une société.

1975-Deuxième édition de Japon, le livre subit une série de transformation intéressantes: "J'ai écrit une succession de livres sur le Japon qui, en somme, étaient toujours le même mais à chaque fois modifié et augmenté parce qu'entre-temps j'y étais retourné, j'y avais fait de nouvelles expériences et que j'avais une conception peut-être un peu plus claire de certains problèmes de société qui se posent là-bas."
Le titre devient Chroniques Japonaises.

1981-Publication du Poisson-Scorpion qui retrace le séjour solitaire et douloureux à Ceylan, qui a suivi la séparation d'avec Thierry Vernet, lors du grand voyage vers l'Orient. La rédaction et la composition du livre ne s'apparentent que de très loin aux récits précédents. L'étrangeté, l'hostilité insulaire sont telles que, ce séjour (et son récit) circonscrivent une véritable épreuve de soi, physique et psychologique.

1989, 3ème édition de Chroniques Japonaises. Cette édition est une réorganisation du livre qui intervient après la rédaction du Poisson-Scorpion qui relate l'expérience intermédiaire et douloureuse du séjour à Ceylan. Comme si cette ressaisie délivrée du Japon, tout à la fois étrange et familière, n'avait été possible qu'après le récit de l'étrangeté radicale de Ceylan qui donnait au Japon la valeur presque obligée d'un lieu de résurrection, de renaissance.

1982-Le Dehors et le Dedans est un recueil de poèmes dont l'ébauche et la mise au point s'étendent sur près de trente ans.

1990-Journal d'Aran et d'autres lieux . Cet ouvrage évoque trois voyages, il peut être lu en écho et en contre-point au Poisson-Scorpion. Ainsi la maladie est-elle vécue comme épreuve active du corps: "Il faut épuiser les maladies qui nous visitent, le plus souvent elles lâchent prise avant le corps"...

1991-La Vie immédiate, photographie d'Ella Maillart, Textes de Bouvier.
Biographie et hommage à Ella Maillart, Nicolas Bouvier y rappelle les circonstances de sa rencontre avec Ella Maillart, qu'il est allé trouver avant son premier voyage vers l'Orient.

1993-Le Hibou et la Baleine ne peut être rangé sous l'appelation récit de voyage dans l'espace; il demande cependant à être lu comme voyage et comme exploration à travers les différentes couches de l' être, les niveaux de mémoires et de transformation du langage qui nous habitent.

2001-L'oeil du Voyageur (Editions Hoëbeke), composé de photographies prises au cours du voyage vers Ceylan, cet album dévoile un pan méconnu de l'oeuvre du Pérégrin.
Dans l'itinéraire de Bouvier le conduisant de l'Afghanistan à Ceylan, de la fin de l'Usage du monde à l'ouverture du Poisson-Scorpion, l'Inde semble n'avoir laissé que peu de traces écrites. Des notes prisent dans ses carnets retrouvés sont publiées dans L'oeil du Voyageur.

2002-Le Japon (Editions Hoëbeke). C'est avec Le Japon que Nicolas Bouvier confirme son talent de photographe. Il ramène plus de 3000 photos. Ses compositions et sa façon de capter la lumière font de ses images, des oeuvres photographiques comparables à celles des plus grands. Cet ouvrage nous livre aussi quelques textes inédits, chose rare et toujours exceptionnelle.