Recherche avancée   

 
 

Deyrolle pour l'avenir, comprendre la terre

La maison Deyrolle, fondée en 1831, a bâti sa notoriété sur l’édition de matériel scolaire, dont ses ...

 

Deyrolle pour l'avenir, Redessiner le monde

À l’heure où la communauté internationale se mobilise contre le réchauffement climatique (Conférence ...

 

Tomates d'hier et d'aujourd'hui

Avec plus de cent millions de tonnes vendues chaque année, la tomate est aujourd’hui le deuxième légume ...

 

Nourrir la planète

À l'heure où l'écologie est une préoccupation majeure, notre alimentation et notre santé sont au coeur ...

 

Louis Albert de Broglie

De son illustre famille, Louis Albert de Broglie a hérité du prestigieux titre de «prince» et d'un arbre généalogique comptant des maréchaux, des écrivains, un président du Conseil et un prix Nobel. Après une enfance campagnarde et 8 années d’une carrière dans la banque à parcourir le monde, Louis-Albert de Broglie s’est inventé une nouvelle vie sur les riches terres de la Touraine, en rachetant avec son frère Philippe-Maurice le domaine de la Bourdaisière.

Très vite, alors qu'il remet en état les jardins à la française du parc, il imagine de faire partager sa passion et son art de vivre et lance une collection d’outils de jardinage traditionnels baptisée «Prince Jardinier». Depuis février 1995, cette ligne ressuscite des modèles anciens façonnés à la main par des artisans de la région. Binettes, serpettes et autres arrosoirs en cuivre ont été rapidement rejoint par une ligne de vêtements et d’accessoires, ainsi que par une sélection de graines rares, d’ouvrages sur les jardins destinés aux enfants, etc…

Il crée ensuite le Conservatoire National de la Tomate au château de la Bourdaisière, qui réunit aujourd'hui plus de 650 variétés de ce fruit et rend compte de l'extraordinaire biodiversité végétale. Souvenir d’enfance, madeleine de Proust, voilà comment Louis-Albert de Broglie explique sa passion pour la tomate. «Elevé entre Paris et la Normandie, je cueillais dans le potager de notre propriété des fruits que je grignotais sur place, avec gourmandise.» Parce que la tomate est par excellence un fruit décoratif, mais aussi gustatif et vitrine des richesses de la planète, Louis-Albert de Broglie fait d’abord pousser entre les murs du potager du château l’Erika d’Australie, une tomate «bifteck», à la chair tendre et généreuse. Désormais reconnu comme conservatoire, la Bourdaisière accueille les curieux et les vrais amateurs, à la recherche de nouvelles graines pour leur jardin.

En 2001, la boutique Deyrolle de la rue du Bac était menacée de disparaître. Le prince a sauvé et restauré ce fabuleux cabinet de curiosités, dépositaire d'un savoir de plus de 150 ans. Il redonne vie à cette école de la Nature en rééditant d'anciennes planches scolaires et veille sur les impressionnantes collections d'insectes, de coquillages et d'animaux naturalisés. En 2008, un malheureux incendie a largement détruit la boutique. Aujourd'hui, Louis Albert de Broglie a fait appel à la générosité de chacun pour reconstituer, petit à petit, ce fonds incroyable.

Sa devise ? «Préserver, comprendre, regarder et écouter pour transmettre». Une autre histoire commence, aux côtés de ceux qui veulent sauvegarder notre Terre si malmenée…

En 2007, Louis Albert de Broglie relance l'activité d'éditeur en créant «Deyrolle pour l'Avenir», une collection de planches pédagogiques sur les enjeux environnementaux et sociétaux contemporains. Fondateur du Conservatoire national de la Tomate, Louis Albert de Broglie a déjà publié chez Hoëbeke Tomates d'hier et d'aujourd'hui (2005), Comprendre la Terre (2014) ou encore Redessiner le monde (2015).