Recherche avancée   

 

Florence Cestac

J'aime pas les gens qui se prennent pour


22,5 x 18,5, 64 p.
ISBN : 9782-84230-357-0
Paru le 17/09/2009
11€


Qui sont ces gens qui se prennent pour… Et pourquoi ?
Par orgueil, par méchanceté, parce qu'ils sont machos, snobs, schizophrènes, obsessionnels ? Parce que la société du spectacle, la pipolisation du monde leur imposent un rôle : celui de leur âge, de leur catégorie sociale. Parce que, dans cette société hypermédiatisée où les stars du show bizz sont déifiées, il ne suffit plus d'être soi-même pour exister, mais il est important de ressembler à tel couturier à la mode ou à tel acteur de cinéma. Ils sont à tout moment autre chose qu’eux-mêmes…
C’est ce manque d’authenticité que Florence Cestac traque dans ces courtes histoires de deux pages. Elle met en boîte tous les protagonistes de ce carnaval des emmerdeurs et des prétentieux, comme cette baba cool adepte des médecines parallèles qui a toujours une potion magique à vous prescrire, ce mari au petit soin qui trompe sa femme, ce navigateur du dimanche qui se prend pour Eric Tabarly. Florence Cestac n’a pas son pareil pour saisir tous les comportements stéréotypés, tous les tics de ces introvertis. Ses dialogues sont vifs et c’est la chute de ces courts portraits qui démystifie avec drôlerie le narcissisme contemporain.
 

Fanzinorama

À l’occasion des 30 ans de La Fanzinothèque, cet ouvrage présente plus de 200 fac-similés de fanzines de bande dessinée ...

Je n'invente rien

Dessinateur de presse et auteur de bandes dessinées, Martin Veyron décrypte le monde qui l’entoure avec un humour ...