Recherche avancée   

 

Glen Baxter

Tempête sur le Tweed


22 x 29, 96 p.
ISBN : 9782842301699
Paru le 18/03/2003
24,50€


Dans Tempête sur le tweed, les cow-boys se piquent d’art contemporain. Ils éteignent la lumière en dégommant les ampoules à coup de revolver et dévorent à pleines dents les tableaux de Bonnard. Pas d’inquiétude : nous sommes chez Glen Baxter. Autrement dit, dans un univers où le loufoque le dispute à l’absurde. Sans jamais se départir, comme il se doit, de cet esprit de sérieux et de bon ton sans lequel il n’est pas d’humour digne de ce nom. Bref, Glen Baxter est un maître. Mine de rien, ses petites saynètes décalées s’amusent à chambouler la raison de ses lecteurs.
Sa recette est simple – enfin, en apparence : dessiner une situation hautement improbable, et faire comme si de rien n’était par la grâce d’une petite phrase anodine placée juste en dessous. Histoire de plonger celui qui découvre la scène dans des abîmes de perplexité. C’est réussi. L’effet de surprise qui naît du décalage entre l’image et le texte crée ce subtil déplacement de la réalité que l’on baptise, faute de mieux, du nom d’humour. Par exemple, ce charmant dessin représentant une imposante bâtisse traditionnelle destinée à l’enseignement. Au premier plan, une sympathique petite mare à la surface de laquelle apparaît l’extrémité d’un roseau. On devine un individu caché sous le roseau. L’individu en question n’a rien trouvé de mieux, pour se dissimuler au regard des autres, que de s’immerger dans une mare. Diable ! Qu’est-ce qui a bien pu le pousser à de telles extrémités pour se retrouver dans cette position ? Le texte, placide au possible, se contente d’une simple légende en guise de réponse : «comment éviter les cours de maths». Si ce n’est pas de l’absurde, nous voulons bien avaler d’un coup un pot entier de confiture d’oranges amères accompagnée d’un thé sans nuage de lait.

Il faut dire que Glen Baxter est anglais. D’accord, ce n’est pas une excuse. C’est au moins un élément d’explication. Car soyons sérieux : il n’y a que les Anglais pour concocter de tels chefs-d’œuvre de drôlerie en restant aussi dignes. Avec ses illustrations que l’on dirait tirées de vieux manuels d’avant-guerre, son trait aussi peu tape-à-l’œil que possible et ses textes d’une simplicité confondante, Baxter s’impose au fil de ses livres comme un authentique maître du nonsense à la britannique. Dans Tempête sur le tweed, le lecteur pourra s’orienter grâce au «guide de l’utilisateur», sorte de sommaire désopilant qui s’efforce de décrire les différentes illustrations qui composent le livre. C’est très drôle. C’est anglais, typiquement. C’est du pur Glen Baxter. En un mot, c’est irrésistible !

Le Monde de Glen Baxter

Glen Baxter est anglais. Il publie avec Le Monde de Glen Baxter son huitième livre en France depuis 1984, tous ...

Haro sur le suif

A raison d'un rebondissement par page Glen Baxter se joue ici de tous les codes du roman policier. D'indices apocryphes ...

 

Fanzinorama

À l’occasion des 30 ans de La Fanzinothèque, cet ouvrage présente plus de 200 fac-similés de fanzines de bande dessinée ...

Je n'invente rien

Dessinateur de presse et auteur de bandes dessinées, Martin Veyron décrypte le monde qui l’entoure avec un humour ...