Recherche avancée   

 

Hameed Nasser

Revoir Bagdad


14 x 22,5, 276 p.
ISBN : 9782-84230-340-2
Paru le 14/01/2010
19,50€


Revoir Bagdad est le récit autobiographique d'un jeune Irakien. C'est aussi l'autobiographie d'un pays, le quotidien d'une population soumise depuis trente ans à la dictature, aux guerres successives, à l'embargo, aux déchirements religieux. Quelle peut être la vie d'un enfant qui n'a connu que la guerre? Comment peut-il grandir, étudier, tomber amoureux? Hameed Nasser est né en 1976 dans le quartier populaire d'al-Amine à Bagdad, dixième enfant d'une fratrie de treize frères et soeurs. Son premier souvenir remonte à 1980. A quatre ans, il est réveillé par le mugissement des sirènes: Saddam Hussein a déclaré la guerre à l'Iran. En août 1988, un million de morts plus tard, Hameed, écolier, voit revenir de l'enfer des combats son frère aîné et ses oncles brisés mais vivants. Deux ans plus tard, en août 1990, les armées de Saddam Hussein envahissent le Koweït. Un autre frère d'Hameed, soldat, meurt, victime d'un bombardement américain. C'est son père qui ira chercher son corps pour le ramener à Bagdad. Les sanctions de l'ONU s'abattent sur le peuple, l'embargo est déclaré. Le 17 janvier 1991, la coalition alliée passe à l'attaque. La société irakienne va connaître dix ans d'une lente gangrène : l'appauvrissement des classes moyennes urbaines, la faim, l'anéantissement du système de santé, le manque d'eau potable et d'électricité, l'effondrement du niveau de vie d'une nation qui figurait parmi les plus développées du Moyen-Orient. En 2002, Hameed Nasser devient "fixeur" auprès des journalistes et reporters francophones. Au printemps 2003, il fuit l'Irak peu avant l'intervention américaine et s'installe à Paris. Revoir Bagdad raconte de l'intérieur la vie d'un peuple meurtri comme jamais on ne nous l'avait racontée.
 

Profession espion

Comment intègre-t-on le «Bureau des légendes»? Comment se déroule le quotidien d'un agent sous couverture? ...

Tolkien, créateur de la Terre du Milieu

Traduit dans une soixantaine de langues et vendu à plus de cent cinquante millions d’exemplaires à travers le monde,