Recherche avancée   

 

Didier Daeninckx

Willy Ronis

Belleville Ménilmontant


30 x 22,5 cm, 112 p.
ISBN : 9782-84230-081-4
Paru le 29/09/2011
30,50€


C’est en 1947 que Willy Ronis découvre le quartier de Belleville-Ménilmontant. De ces deux arrondissements de la capitale, il tombe immédiatement amoureux ; c’est une révélation : plus que nulle part ailleurs, là-haut, le temps a suspendu son cours. Entre les Buttes-Chaumont et le Père-Lachaise, le photographe s’arrête dans les ateliers, les bistrots et les salles de bal. Il arpente avec passion les ruelles, les passages, les venelles, les terrasses et les arrière-cours. Dans ce village populaire qui surplombe la ville, on tire à l’arc, on joue aux boules et l’on déjeune dans les jardinets. L’omniprésence de la végétation fait dire à ses habitants qu’ils n’ont pas besoin de partir en vacances. Certains vont encore chercher l’eau au puits. D’autres s’accordent une sieste sur un coin d’herbe. Personne n’est riche mais tout le monde semble heureux. Chaleureux, pittoresque et poétique, le Belleville-Ménilmontant de Willy Ronis représente un témoignage hors pair sur un Paris disparu, celui d’une douceur de vivre modeste et insouciante. Ému par ces images, et ayant souvent écouté Willy Ronis évoquer ses souvenirs, Didier Daeninckx a imaginé le récit d’un « gars » de Ménilmontant : longtemps exilé contre son gré, l’homme revient sur ses pas et nous fait découvrir la légende du quartier.

A nous la vie !

Willy Ronis est mort le 11 septembre 2009 à l’âge de 99 ans. Il était le dernier des grands photographes ...

A nous la vie !

Willy Ronis est mort le 11 septembre 2009 à l’âge de 99 ans. Il était le dernier des grands photographes ...

 

La Vie de Famille

Entre les années 1950 et les années 1960, Robert Doisneau a photographié ce qui paraît impossible à photographier ...

Les Grandes Vacances

De la fin des années 1930 aux années 1960, la France traverse l’âge d’or des filets à crevettes prêts pour l’action dès ...