Recherche avancée   

 

Agnès Couzy

Femmes alpinistes


15,4 x 24 cm, 288 p.
ISBN : 9782+84230-308-2
Paru le 24/04/2008
19,50€


«Sans doute, Mademoiselle, vous avez eu un grand mérite à aller au Mont Blanc, mais il faut convenir que le Mont Blanc en aura bien moins maintenant que les dames y montent». Ainsi s’exprima un Guide de Chamonix à la descente du Mont Blanc de Mademoiselle d’Angeville en 1838.

Dans Femmes alpinistes, Agnès Couzy rend hommage à ces dix-huit femmes qui, depuis la conquête du Mont Blanc par Henriette d’Angeville en 1838, jusqu’à Catherine Destivelle ou Chantal Mauduit, disparue à 34 ans en Himalaya lors de sa seizième expédition en 1998, furent des pionnières et des aventurières mues par une volonté de dépassement, un goût du risque et de la liberté.
Loin du combat féministe, mais soucieuses pour certaines d’ouvrir un chemin aux autres femmes, elles ont toutes laissé une empreinte dans l’histoire de l’Alpinisme.
«La montagne et moi, nous ne formons qu’un seul être !» affirmait Eleonore Noll. Phyllis Munday, pour sa part, considérait la montagne «comme si c’était une personne vivante». Quant à Chantal Mauduit, elle n’aimait pas la compétition et abordait l’Himalaya comme «un temple qui magnifie tout».
Femmes alpinistes ou le témoignage de dix-huit femmes; autant d’histoires d’aventure, de drames et de psychologie.

Femmes alpinistes est le deuxième opus de la collection «Destins de Montagne» après Echappées belles de Charlie Buffet paru en 2006 qui a rencontré un vrai succès.

Aiguille du midi et Vallée Blanche

Depuis le sommet de l’aiguille du Midi, à 3 842 mètres d’altitude, se dévoile le plus beau panorama des Alpes. C’est ...

 

Whymper, le fou du Cervin

En 1860, un jeune graveur londonien de passage en Suisse rencontre une montagne alors presque inconnue, le Cervin, qui ...

Trois curés en montagne

À la fin des années 1930, trois jeunes camarades fraîchement entrés au grand séminaire tombent par hasard sur la revue ...