Recherche avancée   

 

Pierre Dubois

God save the crime


12 x 19 cm, 200 p.
ISBN : 978-2-84230-496-6
Paru le 19/03/2014
15€


Pierre Dubois est un écrivain à plusieurs facettes. Il sait comme personne raviver le merveilleux et raconter des histoires.   Il aime détourner les contes de notre enfance et a commis deux ouvrages qui ont eu un grand succès : les Contes de Crimes et Comptines assassines, près de 10 000 exemplaires vendus, repris tous les deux en poche. Il aime aussi les ambiances sombres de l’univers littéraire anglais du XIXe siècle et les grandes énigmes policières. Il voue une passion notamment pour Jack l’éventreur dont il a déjà donné une première hypothèse dans Comptines assassines.   Aujourd’hui, il nous livre une nouvelle explication sur la réalité de ce personnage et se lance dans un roman noir et érotique, teinté d’humour et d’ambiance victorienne.   Et si Jack l’éventreur n’était que la transcription vivante d’Eros et Thanatos ? Ces dieux grecs Eros (l’érotisme) et Thanatos (la mort) forment un bien étrange couple. Contraire ou complémentaire ? La psychanalyse les a réunis au XIXe siècle, parce qu’ils sont probablement les deux plus grands tabous de l’humanité.   Le couple qui sévit dans God save the crime est lui aussi bien étrange et bien sombre : Le bon et austère docteur Belloc Rhodes, chirurgien, évolue tranquillement dans le monde sans saveur des notables londoniens. La très jeune Nathy Faye, fille du colonel Crimson, ami du docteur, s’ennuie dans l’univers étriqué de sa chambre de jeune fille sage. Ils vont vivre une histoire d’amour et de passion charnelle. Très vite, les rencontres furtives ne leur suffisent plus. Ils sont liés l’un à l’autre pour le pire et le pire. Ils décident de s’extraire du monde pendant un mois, hors de toutes les conventions et de vivre leur amour sans tabous si ce n’est en plein jour. Leurs unions se font de plus en plus violentes, leurs besoins de plus en plus pervers. « Tue moi » finit-elle par le supplier, dans un souffle. La mort comme ultime jouissance. Tuer sa maîtresse, non il ne s’y résout pas. Mais bientôt, les rumeurs enflent chez le petit peuple de Londres. Dans les ruelles sombres de Whitechapel, un personnage mystérieux, une ombre maléfique surgit et les prostituées se font sauvagement et atrocement mutiler et assassiner : Jack l’éventreur vient de naître !

L'Elféméride

Avec L’Elféméride, Pierre Dubois entreprend de nous faire voyager dans l’imaginaire des saisons à travers les ...

L'Elféméride - Été

Si vous voulez savoir pourquoi le coquelicot, malgré sa belle robe rouge, a le cœur noir, que ses pétales fanent si ...

 

Les Glorieuses

Rebecca Amsellem a créé il y a trois ans la newsletter féministe Les Glorieuses qui interroge chaque semaine la ...

Le Mystère du magicien disparu

Après Le Mystère des livres disparus, on retrouve avec plaisir le plus drôle des bibliothécaires-détectives ...