Recherche avancée   

 

William Fiennes

Les Oies des neiges


14 x 22,5, 260 p.
ISBN : 978-2-84230-495-9
Paru le 23/04/2014
19,80€


Gravement malade alors qu’encore étudiant, ballotté entre hôpitaux et longues périodes de convalescence dans la maison familiale, William Fiennes retrouve par hasard dans une bibliothèque un livre de son enfance : L’Oie des neiges. Et ce sera pour lui l’amorce d’une renaissance… Chaque été, les oies des neiges nidifient dans l’Arctique canadien. Et chaque automne elles migrent par millions vers le sud des États-Unis et le golfe du Mexique. Avant de refaire au printemps suivant le voyage en sens inverse. Pourquoi de tels périples, longs de près de cinq mille kilomètres, dont beaucoup ne reviennent pas ? Quels signes mystérieux leur indiquent qu’il faut partir ? Quelle force les pousse deux fois par an à quitter un lieu pour un autre, une maison pour une autre ? Autant de questions qui le fascinent, l’interpellent. Et voilà, pour s’échapper de la prison de la maladie, qu’il entreprend de faire à son tour ce voyage, à leur suite… Au final, un récit aux multiples rebondissements, tout autant sur la migration des oiseaux que sur la notion même d’errance, sur la joie de bouger, d’être en vie. Une œuvre exceptionnelle qui fourmille d’histoires, d’anecdotes et de rencontres humaines. Couvert de prix dès sa parution, dont le Somerset Maugham Award, ce livre est pour Rick Bass
« un véritable trésor » et pour Peter Carey « un enchantement ».
William Fiennes, né en 1970, a fait ses études à Eton College et à l’université d’Oxford. Il est apparenté à l’explorateur Sir Ranulph Fiennes et aux célèbres acteurs Ralph Fiennes et Joseph Fiennes.
 

60 degrés nord

Où commence le «Nord» ? Là où la forêt boréale cède la place à la toundra ? À la limite sud du permafrost ? Au cercle ...

En partance

Un homme se tient face à la mer, à l’extrême fin de l’Europe, en Irlande, comme s’il s’absorbait lentement dans le ...