Recherche avancée   

 

Ian Sansom

Le Mystère des livres disparus


13,5 x 20,5 cm, 336 p.
ISBN : 978-2-84230-526-0
Paru le 25/03/2015
19,80€



Le Mystère des livres disparus
, premier titre de la série des « Enquêtes en bibliobus d’Israël Armstrong », démarre sur les chapeaux de roue !   Pour ce trentenaire londonien, replet, végétarien, féru de littérature, vêtu d’un costume de velours côtelé, portant de petites lunettes rondes cerclées d’or, les poches de son duffle-coat débordant de livres (au cas où…), devenir bibliothécaire était le rêve absolu. Mais quand Israël Armstrong débarque à Tumdrum, en Irlande du Nord, pour prendre ses nouvelles fonctions, il est loin de se douter de ce qui l’attend. Et pour cause : la bibliothèque vient de fermer définitivement pour être remplacée par un bibliobus (en fait, un vieux fourgon rouillé). Mais, pire encore, les 15 000 livres de la bibliothèque ont mystérieusement disparu. Et c’est à Israël, devenu malgré lui le premier et sans doute l’unique bibliothécaire-détective au monde, que revient la charge de les retrouver. Durant cette enquête aussi hilarante que loufoque, Israël devra faire face à une population mal aimable, peu coopérative et dotée d’un accent épouvantable. Sans compter que rouler en bibliobus sur les routes étroites du fin fond de l’Irlande n’est pas chose aisée lorsque l’on possède un sens de l’orientation quasi nul. Allant de quiproquos en fausses pistes, finira-t-il par amadouer les habitants et à éclaircir le mystère des livres disparus ?    

Premier volume d’une série farfelue, ce «Mystère de livres disparus» est un polar joyeusement détonant qui joue à merveille sur le choc des cultures. Peuplé de brutes au cœur tendre et de personnages excentriques, le roman truculent de Ian Sansom rappelle, telle une madeleine imbibée au whisky, «L’homme tranquille» de John Ford et les comédies savoureuses de Stephen Frears. Mieux, en semant des références aux grands écrivains qui ont peuplé l’Irlande, il nous offre un réjouissant hymne à la Joyce !
François Lestavel - www.parismatch.com - Chroniques du 05 juin 2015.
Premier volume d’une série de polars décalés, un petit bijou anglais de loufoquerie.
Jean-Claude Perrier – Livre Hebdo du 20 mars 2015.

Le Mystère du magicien disparu

Après Le Mystère des livres disparus, on retrouve avec plaisir le plus drôle des bibliothécaires-détectives ...

 

Les Glorieuses

Rebecca Amsellem a créé il y a trois ans la newsletter féministe Les Glorieuses qui interroge chaque semaine la ...

God save the crime

Pierre Dubois est un écrivain à plusieurs facettes. Il sait comme personne raviver le merveilleux et raconter des ...