Recherche avancée   

 

Orlando Luis Pardo Lazo

Cuba, année zéro


14,5 x 22,5 cm, 216 p.
ISBN : 978-2-84230-552-9
Paru le 13/04/2016
18€


Fidel, en 1961, posant son Browning sur la table, à la Bibliothèque nationale, devant des centaines d’intellectuels : « Dans la Révolution, tout, contre la Révolution, rien » – et dès lors la Révolution conçue comme roman national avec Fidel en narrateur Maximo. Avec pour les écrivains le choix entre le silence ou l’exil. Souvent, entre le silence et l’exil.
Mais tout bouge – ce que nous invite à découvrir cette anthologie décapante sur un Cuba que nous ne connaissons pas. Et cette nouvelle génération au tournant de l’année 2000, qui se dit « génération zéro », que nous présente l’écrivain Orlando Luis Pardo Lazo :
« Une bande de hors-la-loi, d’́électrons libres, de miracles du regard marginal, de ré́sidus d’auteurs qui n’appartiennent pas au monde litté́raire et se comportent comme des squatters ou des texterroristes », nous dit Orlando.
Aucune « contre-théorie », mais le bouillonnement de l’imaginaire, la fantaisie revendiquée : « L’hédonisme individuel après tant d’années d’héroïsme collectivisé. Face au Devoir en uniforme, le Plaisir de la multiplicité. Face à la masse homogénéisée, un chaos atomisé. »
Onze écrivains du Cuba de demain, du Cuba d’aujourd’hui,
à découvrir d’urgence.
 

Mémoires des terres de sang

« L’on prétendait, dans cette région où ma grand-mère était née, qu’à un moment chaque année, les morts ...

Passage en Alaska

« La mer me fait peur », avoue Jonathan Raban, navigateur hors pair, et c’est ce mélange d’angoisse et de ...