Recherche avancée   

 

Lawrence Osborne

Boire et déboires, en terre d'abstinence


14 x 22,5 cm, 248 p.
ISBN : 978-2-84230-553-6
Paru le 13/04/2016
20€


Pourquoi, au juste, boit-on – entendez : de l’alcool ? Les non-buveurs ont-ils quelque chose à nous apprendre ? Le fait de boire relève-t-il d’une tradition vénérable, d’une addiction dangereuse, d’une maladie de l’âme ? Est-il l’expression raffinée d’une civilisation, un indice de bonne santé mentale, ou le contraire ?
Poussé par la curiosité – comment peuvent vivre les abstinents ? –, convaincu que la meilleure manière de penser le supposé « choc des civilisations » entre l’Est et l’Ouest est encore d’explorer la coupure entre buveurs et non-buveurs, alcooliques et obsédés de la prohibition, Lawrence Osborne, buveur non repenti, pour ne pas dire alcoolique revendiqué, entreprend de s’aventurer en terre d’Islam et au-delà, en gardant à l’esprit que chaque société livre sa propre guerre contre le plaisir – mais bien décidé à trouver coûte que coûte son cocktail quotidien sur le coup de 18 heures…
Provocant, drôle et désespéré, politiquement très incorrect et sensuel, mais avant tout profondément humain, un voyage qui ne sera pas de tout repos, des bars luxueux de Milan aux vignobles du Liban, du gin pakistanais à la vodka suédoise, des pubs de Soho aux bouges sordides de Malaisie, du malt d’Islay à l’unique brasserie du Pakistan…

Lawrence Osborne, écrivain-voyageur et romancier, peut être dit la révélation des lettres anglaises, dans la lignée de Graham Greene.
Boire et déboires a été classé par le New York Times parmi les 10 meilleurs livres de l’année 2013.

Jours tranquilles à Bangkok

Lawrence Osborne échoue à Bangkok pour des soins dentaires low cost avant de s’apercevoir qu’il peut y vivre pour ...

 

60 degrés nord

Où commence le «Nord» ? Là où la forêt boréale cède la place à la toundra ? À la limite sud du permafrost ? Au cercle ...

En partance

Un homme se tient face à la mer, à l’extrême fin de l’Europe, en Irlande, comme s’il s’absorbait lentement dans le ...